Quel traitement proposer au patient porteur d'une sténose oartique sévère et symptomatique ?

Le remplacement valvulaire aortique chirurgical est le traitement de choix du rétrécissement valvulaire aortique symptomatique.
On peut également proposer ce traitement chez des patients ne se plaignant de rien mais dont les échographies successives ont démontré que la valve se rétrécit de manière accélérée.
Une nouvelle technique de remplacement valvulaire percutané émerge depuis quelques années. Il peut être proposé aux patients jugés inopérables ou à très haut risque chirurgical qui conservent malgré tout une bonne autonomie.
 

Le remplacement valvulaire aortique chirurgical

Il s'agit d'une intervention réalisée sous anesthésie générale
Le chirurgien effectue une incision au niveau du  sternum, situé au milieu de la paroi thoracique 
L'intervention nécessite de recourir à une circulation extracorporelle destinée à maintenir l'irrigation de l'organisme par du sang oxygéné pendant l'arrêt du cœur, arrêt du cœur indispensable pour que le chirurgien puisse réaliser le remplacement de la valve.
La valve malade et enlevée et remplacée par une valve artificielle.
 
  • Celle ci peut être mécanique lorsqu'elle est en métal ou en matériaux synthétiques.
    L'avantage de cette valve est sa solidité, sa longévité. L'inconvénient : la nécessité de prendre un traitement anticoagulant c'est à dire qui fluidifie le sang à vie et ce pour éviter la formation de caillots au niveau de la valve, caillots qui pourraient boucher la prothèse.
  • La valve artificielle peut être biologique. Il s'agit alors d'une bioprothèse. Elle est fabriquée à l'aide de tissus animaux traités (pas de risque d'allergie ou de rejet).
    Sa durée de vie est plus courte (>15 ans).
    Son avantage : elle ne nécessite aucun traitement anticoagulant.
Le choix du type de prothèse est fonction du terrain, parfois du choix du patient : la prothèse mécanique est logiquement implantée chez des patients plus jeunes sauf s'il existe une notion de terrain hémorragique (comme par exemple l'ulcère gastrique), ou d'activité sportive intense. Néanmoins, la sténose aortique dégénérative est très souvent une pathologie du sujet âgé, la prothèse biologique est le premier choix pour ce type de patient.
Après l'intervention le patient séjourne 2 à 3 jours aux soins intensifs puis une semaine dans une salle de chirurgie cardiovasculaire. Sauf complication, la durée de séjour à l'hôpital, pour ce type d'intervention est d'une dizaine de jours.
La durée de la convalescence est de 2 à 3 mois  suivant l'état initial et l'énergie du patient. Elle est souvent plus longue chez les patients opérés d'une sténose aortique dégénérative vu l'âge avancé du patient.