Neuro-ophtalmologie

  Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
decin AM PM AM PM AM PM AM PM AM PM
 Dr MARAITE CITA CITA     CITA CITA CITA CITA CITA  
 Dr MILET CITA CITA         CITA CITA CITA CITA
 

La consultation de neuro-ophtalmologie est en charge des troubles de la vision et des mouvements oculaires isolés ou associés à des maladies du système nerveux.

Les symptômes cliniques les plus fréquents pour lesquels les patients nous sont adressés sont la vision double (diplopie), la baisse ou perte de vision, les anomalies de la pupille, les déviations des yeux (strabisme), les déficits du champ visuel, les maux de tête (céphalées), les sensations d’instabilité (vertiges) et les tremblements oculaires (nystagmus).

Une consultation en neuro-ophtalmologie est également nécessaire si :
  • vous souffrez d’une lésion cérébrale (accident vasculaire, tumeur, anévrysme, adénome hypophysaire)
  • vous avez subi un traumatisme crânien
  • vous souffrez de sclérose en plaques (affection inflammatoire du système nerveux central pouvant affecter la vision centrale ainsi que la motilité des globes entrainant parfois une vision double)
  • vous souffrez de maladie de Basedow (maladie auto-immune affectant la thyroïde et parfois l’orbite. Les muscles et la graisse intra-orbitaire peuvent être le siège d’une intense inflammation responsable d’un désalignement des globes entrainant une vision double et d’une protrusion des globes vers l’avant. Les nerfs optiques peuvent être mis en souffrance et nécessitent une surveillance régulière)

Après avoir réalisé un examen ophtalmologique complet, un examen orthoptique, une étude approfondie du champ visuel, un examen des nerfs optiques et parfois un examen électrophysiologique, le neuro-ophtalmologue posera un diagnostic et pourra parfois proposer un traitement.
Pour soulager la vision double, le neuro-ophtalmologue pourra prescrire un prisme de type Fresnel adhérant par capillarité à votre verre. Celui-ci sera installé par votre opticien et porté de façon transitoire. S’il doit être maintenu de façon prolongée, le prisme pourra être intégré dans vos propres verres.
Parfois le neuro-ophtalmologue sera amené à réaliser une injection de toxine botulique ou une chirurgie sur les muscles extra-oculaires pour corriger la déviation.

La prise en charge est le plus souvent multidisciplinaire associant la consultation neuro-ophtalmologique à la consultation de neurologie, neurochirurgie, physiothérapie, rhumatologie ou endocrinologie.