Quels examens réaliser en cas de suspicion de maladie coronarienne ?

Si le diagnostic d'angine de poitrine est suspecté, une consultation en cardiologie s'impose rapidement :
Le cardiologue réalisera outre un interrogatoire minutieux, un examen clinique, un électrocardiogramme.

L'électrocardiogramme de repos permettra souvent de faire la différence entre une situation urgente ou non.
Si le patient signale de l'angor d'effort et qu'il n'y a pas de modification électrique sur l'électrocardiogramme de repos, le patient subira un test à l'effort.

test à l'effort

Ce test à l'effort, en cas d'angine de poitrine avérée, induira les mêmes douleurs thoraciques que celles décrites par le patient et l'électrocardiogramme à l'effort se modifiera. Il est parfois couplé à la réalisation d'une scintigraphie ou d'une échographie.

echocardiogramme

Une échographie cardiaque complètera le bilan de base permettant d'analyser la contractilité des différentes parties du cœur et de déceler une anomalie de cette contractilité, signe indirect de souffrance myocardique.
Dans la mesure où ces différents examens confirment le diagnostic d'angine de poitrine, une coronarographie devra être proposée au patient.